tout-savoir-sur-tout.fr
Image default
Energie / Energie renouvelable

Quelles différences entre un poêle à bois et un insert ?

Notez cet article

Il n’est pas rare de confondre le poêle à bois et l’insert. Ce qui est tout à fait compréhensible, car ces deux types de chauffages présentent des similarités. Bien que leur utilisation soit presque la même, il faut cependant connaître les différences entre les deux afin de mieux choisir son moyen de chauffage. Cet article va vous apprendre à distinguer le poêle à bois de l’insert.

Les similarités du poêle à bois et de l’insert

Le poêle à bois et l’insert ont des points communs qui poussent les gens à penser qu’il s’agit de la même chose.

Le concept

Un insert demande l’insertion d’un bloc de fonte à l’intérieur de l’ancienne cheminée, puis se ferme par une porte ou une vitre. Un poêle à bois, en revanche, est un élément de chauffe autonome et muni d’habillage.

Les deux sont considérés comme des foyers fermés. Les particuliers les préfèrent grâce :

  • À la chaleur qu’ils génèrent ;
  • Au niveau de sécurité qu’ils offrent ;
  • À la facilité d’entretien.

Vous pouvez également vous chauffer à l’aide d’un poêle à granulés.

L’économie

Le fait d’opter pour un système de chauffage en bois contribue énormément à l’économie. En effet, cela aide à réduire la facture d’électricité. L’insert et le poêle à bois fonctionnent tous les deux avec des bûches dont la longueur varie entre 30 et 50 cm. Il ne faut pas oublier que ce type de chauffage permet de bénéficier des subventions de la part de l’État telles que :

  • La Prime Énergie ;
  • La Prime Énergie Plus ;
  • Le crédit d’impôt ;
  • Les subventions ANAH ;
  • La réduction du taux de TVA.

Côté autonomie, ces deux systèmes de chauffage à bois tiennent pendant dix heures. Et pour encore plus d’économie, n’oubliez pas d’entretenir votre toiture !

Les différences entre le poêle à bois et l’insert

La surface à chauffer

Ces deux systèmes de chauffage trouvent également leurs différences dans la surface qu’ils sont destinés à chauffer. L’insert de la cheminée est capable de répandre la chaleur dans toute la maison si on l’équipe d’un répartiteur lors de son installation. Ce répartiteur sert à diffuser de l’air dans tous les étages. En revanche, le poêle à bois ne peut chauffer que la pièce où il se trouve. Si on souhaite disséminer de la chaleur dans les autres pièces de la résidence ou les étages de l’appartement, il faut installer d’autres sources. Ainsi, l’insert présente un avantage au niveau de la surface à chauffer si on le compare au poêle à bois.

Le prix

Le prix de l’insert va de 500 à 3000 euros selon le modèle. Outre son tarif, ce type de chauffages demande au moment de son installation un investissement supplémentaire. La main d’œuvre varie entre 500 et 1500 euros en fonction du prestataire qui l’installe.

En ce qui concerne le poêle à bois, l’investissement de départ est moins important que celui de l’insert. Le prix de système de chauffage est compris entre 300 et 2000 euros. Il ne demande pas d’argent en plus pour sa mise en place. Par contre, son installation requiert :

  • Une visite préalable d’un spécialiste ;
  • Une maintenance de ramonage deux fois par an ;
  • Un contrôle de son fonctionnement.

Plus d’informations sur l’écologie sur le blog Magaweb.fr !