tout-savoir-sur-tout.fr
Image default
Finance & Entreprise

Démarche pour ouvrir son entreprise

Notez cet article

Votre décision est prise, vous avez bel et bien décidé d’entreprendre et de monter votre propre entreprise. Premièrement, félicitation, maintenant il va falloir vous armée de volonté, de patience également afin d’effectuer les étapes nécessaire et démarche administrative qui vous attendent avant de pouvoir brandir votre Kbis.

L’incontournable étude de marché

Si vous n’avez pas encore réalisé cette étude, faite-le, celle-ci vous permettra d’analyser le secteur dans lequel vous avez décidé d’installer votre savoir-faire et pour que votre entreprise soit efficiente. En s’informant sur la concurrence, en vérifiant que la demande soit bien présente et qu’il existe bien un marché pour votre produit ou service, ainsi que les tendances et les prix pratiqués sur ce marché.
Ensuite il est conseillé d’effectuer un business plan, toujours pour vérifier la viabilité du projet, mais également pour définir le capital nécessaire au bon fonctionnement de ce projet, ainsi que de déterminer les revenus que vous pourrez dégager.
Après cela vous observerez et détacherez les solutions de financement accessible, que ce soit par des capitaux propres, des aides ou des emprunts.

Déterminer le statut juridique de votre entreprise

Il n’existe pas vraiment de statuts juridiques meilleur que d’autres, mais il existe très certainement le statut juridique adapté à votre situation, en prenant en compte la nature et l’importance de votre projet.

Il faudra d’abord savoir si vous allez être seul ou être associé dès le début de cette aventure.

Porteur de projet seul, vous aurez le choix entre :

  • -Auto-Entreprise (AE)
  • Entreprise Individuelle (EI)
  • Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)
  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU)

Dans le cas d’une collaboration avec un ou plusieurs associés, voici les statuts les plus courants :

  • Société A Responsabilité Limitée (SARL)
  • Société par Actions Simplifiée (SAS)
  • Société Anonyme (SA)
  • Société en Nom Collectif (SAS)
  • Société d’Exercice Libéral (SEL)

Immatriculer son entreprise

En France, concernant l’ouverture d’une microentreprise, toutes les démarches peuvent entièrement s’effectuer en ligne, en revanche pour une entreprise classique celles-ci se montrent plus rigoureuses :

  • Constitution du capital social, dépôt des fonds auprès de votre banque, notaire ou caisse de dépôts, puis la consignation
  • Réaliser le formulaire Cerfa M0 correspondant à la création d’entreprise
  • Publication de l’annonce légale d’ouverture
  • Transmission de toutes les pièces relatives à votre entreprise au Centre des Formalités du département (CFE)

Une fois que vous aurez pourvu toutes les démarches et étapes nécessaires au bien être de votre projet, vous recevrez les clés de l’aventure, c’est-à-dire votre Kbis ! qui est lui la pièce d’identité de votre entreprise.
Et si vous ne pouvez plus attendre, le Kbis est tout à disponible en ligne sous un délais de 3 ou 7 jours.

Related posts

Call-center : choisir son prestataire en 5 étapes

Tamby