tout-savoir-sur-tout.fr
Image default
Emploi / Formation

Que faire après le bac ?

Notez cet article
Personnes, Filles, Femmes, Étudiants, Amis, Étude

Le diplôme du baccalauréat, qu’il soit généraliste, professionnel ou technologique, est une étape incontournable du cursus scolaire en France. Bien s’orienter après le bac, c’est exploiter au mieux votre cursus antérieur pour définir clairement son projet professionnel. Le panel des formations est bien large. Toutefois, un jeune bachelier peut intégrer le monde du travail s’il le souhaite.

Intégrer un cursus d’études courtes

Avec un baccalauréat technologique ou professionnel, n’hésitez pas à tenter votre chance au sein de filières courtes. Elles préparent principalement au B.T.S. ou au D.U.T en 2 ans d’études supérieures. Brevet de technicien supérieur : le B.T.S. se prépare en section de technicien supérieur dans un lycée. Cette formation dispense des enseignements spécialisés. Elle est accompagnée d’un ou de plusieurs stages en entreprise. Elle permet d’obtenir un diplôme professionnalisé en deux ans. 106 spécialités sont proposées dans les secteurs du management des unités commerciales, techniques physiques pour l’industrie et le laboratoire, design d’espace, etc. Diplôme universitaire de technologie : le D.U.T. est une formation professionnalisée en deux ans accessibles après le baccalauréat ou équivalent. Il est préparé dans 115 Instituts Universitaires de Technologie, dans les universités. Le B.T.S et le D.U.T permettent de bénéficier d’une formation professionnelle, validée par un stage de fin d’études. Ils permettent d’assimiler de nombreuses connaissances universitaires techniques afin de s’intégrer à la vie professionnelle. Ce type de cursus vous correspond si vous avez envie de décrocher rapidement un emploi à l’issue du parcours, notamment dans certaines filières comme l’industrie, BTP, informatique. 

Intégrer un cursus d’études longues

Les écoles d’enseignement supérieur, ce sont généralement des établissements publics ou privés avec une sélection à l’entrée qui préparent généralement à des parcours professionnels spécifiques : ingénieur, architecture, commerce, journalisme, communication, etc. Si vous optez pour une école, le cursus global durera cinq ans, avec deux années en classe préparatoire initiale. Si vous optez pour une université, sachez que le cursus des études longues est aujourd’hui divisé en trois étapes : le parcours licence générale ou professionnelle), le master (recherche ou professionnel) et le doctorat (préparant à un travail de recherche). Les formations universitaires sont donc organisées en 3 grandes étapes : la licence (bac + 3), le master (bac + 5) et le doctorat (bac + 8). La licence se déroule en 3 ans (L1, L2, L3) et peut couvrir de nombreux domaines : art, droit, économie, gestion, lettres, etc. Ce type de formation se déroule généralement par la voie de l’alternance. En effet, durant tout votre parcours de formation, vous alternerez entre périodes d’études théoriques et périodes d’immersion en entreprise. Les titulaires d’une licence poursuivent généralement en master. Le master permet d’approfondir une spécialisation et d’envisager une entrée en doctorat ou l’entrée dans la vie active. Il est organisé en 2 ans après la licence. Le doctorat quant à lui se déroule sur 3 ou 4 ans après un master, au sein du laboratoire de recherche d’une université. Il consiste en un travail de recherche dans un domaine pointu (scientifique, littéraire, sciences humaines, etc.) et se conclut par la rédaction et la soutenance d’une thèse. Pour passer un test d’orientation afin de choisir la meilleure option, cliquez ici.

Parlons des CPGE (CLASSES PRÉPARATOIRES AUX GRANDES ÉCOLES)

Les CPGE se trouvent au sein des lycées et préparent aux concours d’entrée aux grandes écoles : écoles de commerce, écoles d’ingénieurs, ENS (écoles normales supérieures). Elles se déclinent en 3 filières : Option scientifique (ECS) Option économique (ECE) et Option technologique (ECT). Accessibles sur dossier, les prépas durent 2 ans après le bac. Il existe aussi les CPGE littéraires qui permettent de présenter les concours d’entrée dans les ENS (écoles normales supérieures), l’École nationale des chartes et les IEP (instituts d’études politiques), les concours lettres et sciences humaines des grandes écoles de commerce, ainsi que le concours lettres de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr. Certaines écoles, comme celles de commerce, de gestion et d’ingénieurs, ont des classes préparatoires directement intégrées en interne. Vous pouvez donc directement vous inscrire après le bac. Le recrutement se fait sur dossier ou sur concours.

Intégrer une école spécialisée

Avec votre diplôme du baccalauréat, vous pouvez intégrer l’une des écoles spécialisées ci-après :

  • Les écoles paramédicales

Elles préparent à une quinzaine de métiers (infirmier, pédicure, ergothérapeute, orthoptiste…) et délivrent un DE (diplôme d’état) ou, dans certains cas, un certificat de capacité ou de qualification. Les écoles paramédicales sont accessibles sur dossier ou sur concours. Le plus souvent, les études durent de 3 à 4 ans, mais l’aide-soignant se forme en 1 an, et 5 à 6 ans sont nécessaires pour devenir ostéopathe.

  • Les écoles du social

Les écoles du social préparent aux métiers d’assistant de service social, d’éducateur de jeunes enfants et d’éducateur spécialisé. Elles recrutent sur concours après le bac et délivrent un DE (diplôme d’État) à l’issue de la formation.

  • Les écoles d’art et d’architecture

Les écoles d’art préparent aux métiers du graphisme et du design pour la publicité, l’édition, l’aménagement d’espace, la communication. Elles sont accessibles sur étude de dossier ou sur concours. Quant aux écoles d’architecture, elles préparent au diplôme d’État d’architecte en 5 ans. Elles sont majoritairement ouvertes aux bacheliers scientifiques.

  • Les écoles de la police et de l’armée

L’armée, forme en 1 an des bacheliers pour des postes de sous-officiers. Les écoles de santé du Service des armées forment également le personnel paramédical des trois armées (terre, air, mer), de la gendarmerie et des hôpitaux d’instruction des armées. D’autres parts, une vingtaine d’écoles de police forment des gardiens de la paix sur concours après le bac.

Hypertension Artérielle, HypertensionCas particulier des études médicales et pharmaceutiques

Pour accéder aux études de médecine, d’odontologie (chirurgie dentaire), de pharmacie ou de sage-femme (maïeutique) il faut avoir au préalable fait une, deux ou trois années d’études supérieures. Des épreuves complémentaires orales ou écrites permettront d’apprécier d’autres compétences également utiles aux études de santé. Pour ce faire, les universités proposent 2 types de parcours, au choix : une licence, avec une option « accès santé » (L.AS) ou un parcours spécifique « accès santé », avec une option d’une autre discipline (PASS). Précisons que lorsqu’un candidat n’est pas admis la première année, il peut se représenter comme candidat aux études de santé après au moins une année supplémentaire.

Intégrer la vie professionnelle

Il est très fréquent que les jeunes travaillent plusieurs années avant de se réinsérer dans une formation en 2, 3 ou 5 ans, afin de pouvoir évoluer professionnellement. Travailler avec un baccalauréat, c’est donc tout à fait possible. Qu’il s’agisse d’un baccalauréat généraliste, technologique ou professionnel, vous pouvez tout à fait intégrer directement le marché de l’emploi. Il existe des baccalauréats professionnels dans de nombreux domaines qui recrutent : commerce, restauration, cuisine, transport et logistique, chimie, industrie, aéronautique informatique, comptabilité, ressources humaines, gestion administrative, énergie, métallurgie. Il est vrai qu’avec un baccalauréat de filière générale trouver un emploi peut s’avérer très compliqué. En effet, à l’embauche, les bacs professionnels sont souvent favorisés par rapport aux bacs technologiques et généraux, car ces bacheliers sont déjà spécialisés dans un domaine professionnel. Si vous êtes titulaire d’un baccalauréat généraliste, vous pouvez toutefois tenter :

  • Un contrat PACTE qui est le parcours d’accès aux carrières de la fonction publique territoriale, hospitalière et de l’État, pour les jeunes de 16 à 25 ans.
  • Des concours de catégorie C de la fonction publique (ouvert a minima aux détenteurs d’un CAP ou du brevet).
  • Une approche directe auprès des secteurs en manque de main-d’œuvre : les bars, hôtels, restaurants, brasseries et autres espaces de restauration ; les secteurs de vente-distribution et les téléservices ; les centres de loisirs et séjours de vacances. Ce sont des secteurs toujours en manque de main-d’œuvre. Ils sont généralement plus prompts à laisser leur chance à des profils atypiques.

La mécanique, le BTP, la chauffagerie, la ventilation, l’électricité, la maintenance et la construction sont également des secteurs ouverts où il est tout à fait possible de dénicher un emploi surtout lorsque vous êtes titulaire d’un bac pro ou technique.

Autres options après le bac

Pour les futurs étudiants indécis qui souhaiteraient prendre un peu plus de temps pour réfléchir à une orientation professionnelle adéquate, voici quelques passe-temps utiles.

  • Le volontariat à l’international qui permet de réaliser des missions de solidarité internationale dans d’autres pays (par exemple par le Service volontaire européen).
  • Le bénévolat dans une association. Vous pouvez choisir de vous investir dans une cause qui vous tient à cœur via des associations de solidarité.
  • De petites formations diplômantes. Vous pouvez aussi bien profiter de votre temps libre pour passer le permis, une certification en langue, ou le BAFA pour l’animation. Vous pouvez aussi faire stages de quelques semaines/mois payantes ou non dans divers domaines qui vous intéressent, pour découvrir le monde du travail, vous familiariser à d’autres métiers, et développer des compétences professionnelles.

Travailler directement après le bac est une décision qu’il faut bien murir. Aussi, faut-il garder à l’esprit que l’absence de diplôme autre que le bac peut être un frein sur le long terme pour une évolution de poste ou une demande d’augmentation. Détenir un diplôme d’études supérieures est l’assurance de pouvoir un jour reprendre plus facilement ses études, dans le cadre d’un parcours de formation continue. Cependant, muni de votre baccalauréat en poche, vous pourrez aussi décider d’intégrer directement la vie active.

Related posts

Rédiger un CV en anglais : 3 points à savoir

Tamby

Pourquoi choisir une formation à distance plutôt qu’en ligne ?

Emmanuel