tout-savoir-sur-tout.fr
Image default
Emploi / Formation

Comment monter en compétences en informatique décisionnelle ?

Notez cet article

Les nouvelles technologies ont favorisé l’apparition de nouveaux métiers relatifs à l’informatique décisionnelle. Il s’agit notamment du consultant Business Intelligence ou Consultant décisionnel. Ce métier est intimement lié à la stratégie, de même qu’au pilotage. Les candidats qui souhaitent embrasser cette carrière doivent posséder de solides compétences techniques. Ces dernières doivent également être actualisées, pour une bonne compétitivité sur le marché de l’emploi.

1.      Remplir les missions assignées

Le spécialiste de l’informatique décisionnelle doit être capable de concevoir et choisir les outils d’aide à la décision. Ces derniers sont utiles aux responsables d’entreprises, qui ont en charge cette mission. Ainsi, l’ingénieur décisionnel doit pouvoir analyser la situation et récolter les besoins fonctionnels qu’ont ses interlocuteurs. C’est ainsi qu’il pourra proposer une solution informatique adaptée, et qui peut résoudre le problème posé.

Pour monter en compétences, Le CFO masqué offre de très bonnes formations dans ce sens. Ainsi, l’ingénieur décisionnel pourra :

  • Définir l’architecture ;
  • Modéliser les datawarehouses et les datamarts.

Ces derniers jouent une fonction spécifique dans chaque entreprise. Les informations tirées de la base de données serviront à réaliser des reportings. Il s’agit de la fonction première dévolue à l’informatique décisionnelle. Avec un bon niveau, l’ingénieur décisionnel assure la fonction de coordinateur de projets. C’est lui qui pilote les nombreuses équipes, qu’elles soient internes ou externes. Chacune doit jouer son rôle pour l’atteinte des objectifs.

2.      Développer des compétences avancées

Voici quelques-unes des compétences clés, sur lesquelles travailler pour être un ingénieur décisionnel reconnu !

L’aisance relationnelle

L’ingénieur décisionnel doit bien connaitre le monde de l’entreprise. Pour y évoluer, il doit maitriser les codes de la communication et la présentation. C’est aussi un gestionnaire, capable d’être un leader au besoin. L’aisance relationnelle est très importante pour favoriser les collaborations. Cependant, la priorité est mise sur les compétences techniques.

La polyvalence

Cette compétence permet à l’ingénieur décisionnel d’exploiter au mieux les informations importantes et techniques. Il doit être doué en informatique, et maitriser :

  • Le langage de requête SQL ;
  • Les outils décisionnels (Oracle, Datastage, etc.) ;
  • Etc. 

Son sens de l’écoute doit être très développé, afin de cerner les attentes de ses interlocuteurs. Ce n’est qu’ainsi que les solutions qu’il proposera seront les plus utiles.

L’autonomie

Tous les changements importants au sein de l’entreprise sont du ressort de l’ingénieur décisionnel. Pour cela, il doit être très autonome tout en sachant écouter. Ce n’est qu’ainsi qu’il pourra offrir les solutions les plus adéquates à son entreprise.

La technique

En tant qu’ingénieur décisionnel, vous devez améliorer vos connaissances en architecture des systèmes. Cela concerne aussi les bases de données en progiciels particuliers. Ces derniers sont fortement utilisés dans la définition de la stratégie globale numérique de l’entreprise.

La statistique

Vous devriez être très à l’aise avec les bases de données et expliquer les résultats statistiques. Cela sous-entend que vous possédez de solides compétences en statistiques, de même qu’une bonne connaissance du fonctionnement des algorithmes.

Le savoir-faire

Votre savoir-faire en tant qu’ingénieur décisionnel doit tout le temps être actualisé. Ce n’est que de cette manière que vous saurez répondre aux besoins du marché. Ainsi, vous devez être capable de décomposer les processus métier et inventorier les besoins du commanditaire. Tous les projets ne sont pas réalisables et rentables. En tant que spécialiste, vous devriez pouvoir les identifier aisément et apporter les solutions fonctionnelles qui s’imposent.

Voici les autres habiletés à mettre à votre actif pour être compétitif :

  • Réaliser un cahier de charges ;
  • Déployer des applications ;
  • Réaliser des supports d’information et de communication ;
  • Traiter l’information (collecte, classification et mise à jour) ;
  • Faire un suivi administratif des opérations relatives à la gestion des ressources humaines ;
  • Déterminer les évolutions d’un système d’information ;
  • Etc. 

Les connaissances

Votre savoir en tant qu’ingénieur décisionnel doit être axé sur les points qui suivent :

  • Les outils de planification des ressources humaines ;
  • Les méthodes d’analyses ;
  • Le droit de la propriété intellectuelle ;
  • La gestion financière ;
  • L’architecture des systèmes d’information ;
  • L’audit interne ;
  • La modélisation informatique ;
  • Etc.

3.      Se former pour accéder à l’informatique décisionnelle

Vous aurez besoin d’un BAC+5 pour devenir ingénieur en informatique décisionnelle. Voici les différentes possibilités de formation qui existent !

Formation initiale

Le choix d’une école d’ingénieurs s’impose. Là, vous vous spécialiserez en informatique décisionnelle ou en outils informatiques. La suite sera un master (BAC+5) dont la spécialité est très recherchée par les recruteurs. L’un des exemples est le master mention MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises) ou une expertise en informatique décisionnelle. Une année après l’école d’ingénieurs ou le master, vous pourrez faire un master spécialisé management de l’information et des technologies. Deux références existent en la matière :

  • HEC ;
  • L’École des Mines Paris Tech.

Une autre formation en apprentissage peut également être envisagée. Il s’agit d’une spécialisation en 2 ans en tant que ‘’Manager et entrepreneuriat de projets numériques’’. Elle est disponible auprès du CFA des métiers de la communication et de la création numérique Campus fonderie de l’image.

Formation continue

Cette option ne concerne que les professionnels déjà titulaires de diplômes. Bien que les spécialisations soient rares, voici celles qui sont disponibles :

  • Le master spécialisé Business intelligence ;
  • Le master spécialisé Big Data (Télécom ParisTech).

Ceux qui le souhaitent peuvent envisager une reconversion professionnelle. Pour cela, l’idéal serait de commencer par une licence professionnelle métiers du décisionnel et de la statistique.

4.      Aller dans les meilleures écoles

Il est impossible de monter en compétences en informatique décisionnelle sans aller dans les meilleures écoles. En la matière, voici celles qui se sont imposées comme des références internationales !

EGE – École de Guerre Economique

Créée en 1997, l’École de Guerre Economique dispense des enseignements regroupés autour de quatre principes directeurs :

  • Le repérage des bonnes sources d’expertise ;
  • L’analyse de situations complexes ;
  • La création de connaissances utiles pour les dirigeants ;
  • L’optimisation de recherche d’information.

Cette école se trouve à Paris et à Rabat, et est l’unique qui propose une formation en intelligence économique. Les étudiants sont soumis à des cas concrets grâce auxquels ils peuvent développer tout leur potentiel. Ils peuvent ainsi tirer un meilleur parti des technologies de l’information, et bien d’autres.

Al Akhawayn University

Ce n’est pas à proprement parler une école, mais une institution marocaine autonome et publique. Son objectif n’est pas lucratif, et s’accentue dans la formation des futurs décideurs marocains et mondiaux. L’enseignement dispensé est en anglais, et correspond à celui du système éducatif des États-Unis. Al Akhawayn University d’Ifrane promeut le Maroc. Ses programmes d’enseignement et de recherche sont en avance sur le temps.

Les cadres peuvent y bénéficier de formations continues. Tout cela est fait conformément aux standards les plus élevés en matière d’académie et d’éthique. La responsabilité sociale et l’équité sont fortement promues.

ENCG Agadir – École Nationale de Commerce et de Gestion d’Agadir

La fondation de cette école remonte en 1994, et fait partie des plus vieilles de son réseau. L’objectif est de favoriser la formation des cadres supérieurs qualifiés, en veillant sur l’aspect du développement économique. Des étudiants de toutes les nationalités viennent s’y inscrire chaque année. La qualité de l’enseignement qui y est dispensé bénéficie d’une grande réputation.

L’ENCG d’Agadir possède un important réseau composé de partenaires professionnels. La diversité des formations disponibles permet à chaque étudiant de dénicher le parcours qui lui correspond le mieux. Il peut ainsi aller au bout de son projet personnel et professionnel. L’école a une relation privilégiée avec les entreprises, ce qui lui permet de comprendre leurs besoins.

INSEA – Institut National de Statistique et d’Économie Appliquée

Fondée en 1961 à Rabat, l’INSEA est l’une des plus grandes écoles d’ingénieurs au Maroc. Elle forme des ingénieurs qui serviront dans :

  • Les administrations publiques ;
  • Les organismes publics et semi-publics ;
  • Le secteur privé/

Les étudiants de toutes les nationalités, et surtout francophones sont accueillis à l’INSEA. Une fois diplômés, leurs compétences en ingénierie des systèmes d’information sont très recherchées sur le marché de l’emploi. Ces diplômés peuvent mesurer des risques dans différents domaines, analyser des marchés financiers, etc.

ENSIAS – École Nationale Supérieure d’Informatique et d’Analyse des Systèmes

Depuis 1992, l’ENSIAS est l’une des plus grandes écoles d’ingénieurs au Maroc. Son domaine de spécialisation est celui des Technologies de l’information et de la Communication. Ainsi, elle forme des ingénieurs d’Etat. Ils peuvent ainsi mener des recherches dans le domaine de la technologie et de l’économie dans l’intérêt du Maroc.

Les ingénieurs formés par l’ENSIAS sont reconnus pour leur qualité, aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. Ils sont d’ailleurs très appréciés par les recruteurs, et occupent des postes assez importants.

Pour conclure

En somme, monter en compétences en informatique décisionnelle repose sur un ensemble de stratégies. Le spécialiste doit gagner en aisance relationnelle, devenir plus polyvalent et être assez autonome. Il s’agit de posséder de solides connaissances actualisées, afin de répondre aux besoins actuels du marché. Accroitre ses compétences est aussi intimement lié au type de formation choisi. C’est pour cela qu’il est préférable de se rendre dans les meilleures écoles d’informatique décisionnelle.

Ce faisant, vous vous donnez les meilleures chances d’être compétitifs une fois diplômé. Cela vous permettra de remplir efficacement toutes les missions qui vous seront assignées en entreprise.

Related posts

Que faire après le bac ?

Emmanuel

Comment booster sa carrière avec une formation en ligne ?

Emmanuel

Rédiger un CV en anglais : 3 points à savoir

Tamby

Pourquoi choisir une formation à distance plutôt qu’en ligne ?

Emmanuel